Concert gratuit tous les dimanches du 27 mars au 30 octobre 2016 à 16h

Les défis du centre de musique sacrée

Nous souhaitons offrir à Rocamadour, cité sacrée, grand site touristique et rocher marial de l’Europe, un lieu de développement artistique dans le domaine de l’art et de la musique sacrée.


Depuis la création en septembre 2013, nous avons fédéré les nombreuses forces vives : -organistes, chœurs, chantres et ensembles de solistes- pour mettre en valeur le répertoire de musique sacrée dans chacune de ses dimensions. Une première année d’activité nous a permis de constituer une équipe au service de cette mission, d’imaginer des formations, d’offrir une liturgie de qualité et de construire une saison musicale cohérente. Grâce aux nombreux soutiens que nous avons reçus, l’année 2014 a vu le développement du festival, accueilli avec succès par 2500 mélomanes, nos formations suivies par 184 personnes et 163 jours de liturgies animées et préparées par nos soins. 2015 a été l’année de la confirmation : développement de nos formations de chantres, d’orgue et de chant chorale, éclosion du chœur d’enfants accompagné par de très beaux moments comme la remise de leurs aubes de petits chanteurs et la remise de la Sportelle, insigne du pèlerin, marquant leur attachement à Rocamadour, dixième édition du festival de Rocamadour ! Une très belle programmation pour fêter cet anniversaire et ainsi confirmer l’implantation au niveau national et l’ancrage dans le cœur des Amadouriens. Pour 2016, le Centre de Musique Sacrée accompagnera le rayonnement de Rocamadour dans la dynamique des huit routes de pèlerinage et du 850e anniversaire de la découverte du corps de Saint Amadour. Une nouvelle charte graphique renouvellera notre image. Quant à la saison musicale, la 11e édition du Festival de Rocamadour aura lieu du 5 au 26 août.


Orgue de la basilique saint Sauveur au sanctuaire de notre Dame de Rocamadour




logo centre de musique sacrée au sancturaire de notre Dame de Rocamadour
Le Centre de Musique Sacrée de Rocamadour est au service d’une triple mission : La liturgie, la diffusion musicale et la formation. Nous souhaitons offrir à Rocamadour, cité sacrée, grand site touristique et rocher marial de l’Europe, un lieu de développement artistique dans le domaine de l’art et de la musique sacrée. Depuis la création en septembre 2013, nous avons fédéré les nombreuses forces vives : organistes, choeurs, chantres et ensembles de solistes pour mettre en valeur le répertoire de musique sacrée dans chacune de ses dimensions. Une première année d’activités nous a permis de constituer une équipe au service de cette mission, d’imaginer des formations, d’offrir une liturgie de qualité et de construire une saison musicale cohérente.


Grâce aux nombreux soutiens que nous avons reçus, l’année 2014 a vu le développement du festival accueilli avec succès par 2500 mélomanes, nos formations rejointes par 184 personnes et 163 jours de liturgies animées et préparées par nos soins. Aujourd’hui, le Centre de Musique Sacrée se prépare à s’ouvrir notamment en accompagnant le rayonnement de Rocamadour dans la dynamique des huit routes de pèlerinage et du 850ème anniversaire de la découverte du corps de Saint Amadour. Pour cela, 2015 est l’année de la confirmation :

• Développement de nos formations de chantres, d’orgue et chorale,
• Eclosion du choeur d’enfants accompagné par de très beaux moments comme la remise de leurs aubes de petits chanteurs et la remise de la Sportelle, insigne du pèlerin, marquant leur attachement à Rocamadour,
• Dixième édition du festival de Rocamadour ! Une très belle programmation pour fêter cet anniversaire et ainsi confirmer
l’implantation au niveau national et l’ancrage dans le cœur des amadouriens.



Je remercie de tout cœur et au nom de toute l’équipe, toutes les personnes qui croient en nous et qui nous permettent de faire raisonner la beauté à Rocamadour.






Emmeran ROLLIN,
directeur du Centre de Musique Sacrée de Rocamadour
et directeur du Festival de Rocamadour.
Emmeran Rollin

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire